L'étiquette 2017 sur les millésimes 2013, 14, 15.

Une nouvelle étiquette pour le château

Classé dans : Lalande de Pomerol | 0

Depuis octobre 2017, les millésimes 2013, 2014 et 2015 sont identifiés avec une nouvelle étiquette¹.

Celle-ci reprend le dessin du château, dans l’esprit de la création originale de Colette et Bernard Berlureau, il y a plus de trente ans.

La propriété est mise en valeur par les volutes de la vigne formant une fenêtre enveloppante aux contours arrondis. Un cadre épurée borde l’étiquette apportant une discrète touche contemporaine.

Le monogramme galbé, en lettres dorées, assorti au bandeau d’or de la capsule noire donne à la bouteille l’élégance d’un cadeau que l’on aime à offrir.

1 – Attention, les bouteilles précédemment étiquetées des millésimes 2013 et 2014 sont expédiées avec leurs étiquettes d’origine.

 

  • Vendanges 2017 Dans la vigne
  • Vendanges 2017 - Table de triage

Les vendanges 2017

Classé dans : Lalande de Pomerol | 0

Cette année nous avons réalisé les vendanges les 21 et 26 septembre avec un temps sec et ensoleillé.

Les raisins étaient bien mûrs et de bel aspect mais le gel du printemps nous aura ôté 50 % de la récolte.

Comme prévu nous avons utilisé des cuves différentes pour chaque qualité de raisin afin de pouvoir mener une vinification optimale.

En final le millésime 2017 s’annonce bien équilibré mais sera réduit en quantité.

Bilan de culture – millésime 2017

Classé dans : Lalande de Pomerol | 0

La culture de la vigne est un art délicat.

L’hiver 2017 fut chaud, et la pousse précoce.
Le 27 avril, le printemps venait juste de démarrer, le gel cueillit des bourgeons débourrés, des tiges déjà formées, impactant les rendements à venir de moitié.
Difficile de mesurer les conséquences du phénomène sur la qualité, car l’impact fut très variable suivant les parcelles et la situation des pieds dans celles-ci. Certains furent grillés et durent reformer de nouvelles tiges alors que d’autres furent simplement retardés et purent continuer leur croissance.
La culture 2017 fut donc compliquée, car il fallut gérer la pousse de façon différenciée, au plus prêt des besoins de la vigne.
L’été en dent de scie ne facilitât pas la tâche. Des périodes chaudes (voir très chaudes) et sèches alternèrent avec des épisodes de fortes pluies apportant fraîcheur et humidité. Pas évident dans ces conditions de prévoir la qualité du raisin.

À fin août, les grappes des pieds retardés par le gel sont belles et précoces avec une qualité prometteuse. Sur les vignes gelées, le retard est en partie rattrapé avec un raisin de qualité.
La vendange s’annonce complexe. Il faudra récolter les raisins de façon différencié, stocker les jus selon leur provenance de façon à assurer une vinification optimale.